Les Minis du Nobel - Elevage de Chevaux Miniatures Américains - AMHA
 
Qu'est-ce qu'un Cheval Miniature ?
 
 
Il existe plusieurs races de Chevaux Miniatures dans le monde.
La plus connue du grand public reste les célèbres Falabellas.
Cette race, créée par la famille Falabella originaire d'Amérique du Sud, sélectionna des chevaux de petites tailles aux proportions harmonieuses se rapprochant le plus possible du standard des chevaux de grandes tailles. Et au début du XXème siècle, la famille Falabella donna son nom à cette nouvelle race. Seuls les chevaux issus de cet élevage sont autorisés à porter ce nom et doivent posséder un certificat d'authenticité.
Ensuite, viennent les Chevaux Miniatures Américains.
 
                                                      Remontons un peu le temps !
Dentelle à sa naissance - 2 jours - AMHA Miniature AméricainA l’origine, les races de petite taille ont été le produit d’un environnement naturel sévère où le climat était rude et l’alimentation pauvre. Les animaux se sont adaptés à leur milieu naturel en réduisant leurs besoins et donc leurs gabarits.
Plus tard, l’Homme s’est pris d’intérêt pour ces petits équidés. Pour poursuivre l’œuvre de la Nature, il a utilisé la sélection naturelle en faisant reproduire uniquement les petits sujets les plus harmonieux. On pense que prés de 400 ans de sélection ont été nécessaires pour arriver au résultat que nous connaissons aujourd’hui.
Les premières références historiques relatant l’existence de minis remontent à la période de la renaissance (du XIVe au XVIe siècle).
Des livres d’histoire mentionnent également, le fait qu’en 1850,en France, l’impératrice Eugénie (épouse de Napoléon III) avait un cheval miniature pour tirer un petit attelage. Les enfants du palais avaient également quelques minis en tant que camarades de jeu.
Mais bien avant cela, des chevaux miniatures avaient déjà été trouvés, momifiés, dans les tombes de certains pharaons Egyptiens.
Au siècle dernier, plusieurs éleveurs importèrent des minis aux U.S.A. en provenance d’Angleterre, des Pays-Bas, de Belgique et d’Allemagne, alors que d’autres pratiquèrent une sélection rigoureuse à partir de chevaux de selle de petite taille.
Malgré de nombreux élevages, aucun pedigree ne fut suivi de façon continue et sérieuse avant les années 40. En 1978, l’Association du Cheval Miniature Américain (A.M.H.A. = Américans Miniatures Horses Association) fut mise en place par un groupe de passionnés.
Le Cheval Miniature Américain est maintenant une race à part entière : Le standard de perfection fut adopté en 1978 et amendé en octobre 1988, date de fermeture du stud-book.
En fonction de la période et de leur lieu d’élevage, les minis ont eu un succès plus ou moins marqué et une utilisation très différente. Ainsi, ils ont été élevés comme animaux de compagnie, comme curiosité, pour la recherche vétérinaire, pour les shows, dans un but économique ou encore pour tracter les Wagonnets dans les plus basses galeries des mines de charbon anglaises puis dans celles des Etats-Unis où ils ont travaillé jusqu’en 1950.
Il faut préciser que le mini-shetland est à l’origine de la plupart des chevaux miniatures et qu’un certain nombre d’entre eux figurent encore dans plusieurs pedigrees. L’appellation « cheval miniature » et non « poney miniature » fait référence à leur morphologie et à leur caractère plus proche de celui du cheval que de celui du poney.
 
 
Certains pays ont ouverts leur propre Stud-book, c'est ainsi que l'on retouve les chevaux BMHR (British Miniature Horse Registry) et d'autres encore...
En France, un stud-book Cheval Miniature Français est en cours de création par l'IFCE et l'AFCM (Association Française du Cheval Miniature). 
Mais les chevaux miniatures AMHA sont déjà reconnues par l'IFCE en race étrangère et peuvent être inscrits au Sire en "Mini AMHA" depuis 2011.
Tous les chevaux détenant des papiers AMHA sont susceptibles d'être inscrits comme Cheval Miniature AMHA par l'IFCE.
 
 
Standard de la race :
 
 
Standard de perfection de la race
(modifié 02-12, applicable 01-13)
 
 
OBJECTIF DE LA RACE : La production du plus petit cheval parfait.
 
IMPRESSION GENERALE : Le cheval Miniature Américain est un très beau petit animal, bien équilibré qui, sans avoir de repère de taille, aura les mêmes proportions en conformation qu’un cheval d’une race de chevaux légers. Les juments montrent du raffinement et qualités féminines. Les étalons adultes montrent de l’intrépidité et de la masculinité. L’impression générale est celle d’un cheval bien proportionné sans tenir compte de la taille, avec de la symétrie, de la force et de l’agilité et de la vivacité. Le mouvement est fort, naturel et athlétique. En mouvement, le cheval doit exprimer de l’athlétisme démontré par de la souplesse au niveau des épaules et un engagement certain des postérieurs. En concours, le juge placera premier le plus petit de deux chevaux de caractéristiques équivalentes.
 
TEMPERAMENT : Le tempérament est reflété par sa personnalité. Le Cheval Miniature Américain est intelligent, curieux, gentil, sensible, coopératif et facile à dresser.
 
TAILLE : Elle se mesure au dernier crin de la crinière (Art XI, Sec 4). Le cheval adulte n’excède pas 34’’ (86.5 cm). Les chevaux de 2 ans ou moins doivent se conformer à la taille maximale pour son âge telle que présentée dans les règles de jugement de l’AMHA (GR-020 Vérification de la taille et CL-005).
 
COULEUR : Toutes les couleurs sont autorisées : solide, pie, dilué et variation… Toutes les couleurs d’yeux sont autorisées.
 
TETE : la tête est belle, triangulaire de forme et en proportion petite par rapport à la longueur de l’encolure du corps. Le front est large avec  de grands yeux. Les yeux sont placés largement et à environ 1/3 de longueur entre les naseaux et la nuque. La distance entre le museau et les yeux est en comparaison courte. Le profil peut être droit ou incurvé en dessous des yeux (comme les arabes) arrivant sur des naseaux larges sur un bout du nez petit et raffiné.
 
DENTITION : De profil, le point de jonction des mâchoires supérieure et inférieure est l’incisive centrale. Une petite déviation pas plus qu’une ½ largueur de dent, est acceptée sans pénalité. L’alignement dentaire  peut varier de l’âge. Quand les prémolaires et molaires définitives se mettent en place, l’alignement des mâchoires peut varier dans le temps.
 
OREILLES : Les oreilles sont au sommet du crane et portées alertes. Elles sont moyennes en taille, bien dessinées avec le bout revenant ers l’intérieur.
 
ENCOLURE : L’encolure est attachée sur une épaule bien orientée, partant bien au dessus de la pointe de l’épaule et se terminant au garrot, donnant l’impression que l’encolure démarre du sommet du garrot plutôt qu’avant. L’encolure fine donne une impression d’arc fluide formant une belle courbe naturelle de la tête à l’attache du garrot. Sa longueur est dans la proportion du corps et  la ligne supérieure est bien au dessus que sa ligne inférieure. L’attache de tête est fine et bien définie, permettant une flexion ample et une respiration normale.
 
EPAULE : Les épaules sont musclées, longues, inclinées et bien orientées (45-50°), permettant un mouvement souple et une tête et encolure alertes pour une locomotion souple.
 
CORPS : Le corps est compact avec un dos court, un rein large, des flancs profonds et des côtes convexes
. La ligne du dessus a une longue croupe bien musclée dans l’alignement qui est gentiment incurvée à son sommet. La queue est bien attachée, ni trop haute, ni trop basse. La ligne du dessous est longue mais pas levrettée. Pour un adulte, le sommet de la croupe ne doit pas être plus haut que le garrot. Le poitrail est de largeur moyenne avec une musculature bien définie.
 
JAMBES : Les jambes paraissent plus longues que l’épaisseur du corps. Les os sont plats avec une impression de substance et de raffinement. Les jambes sont structurellement droites et parallèles quand elles sont vues de face ou de dos. Les sabots pointent directement en face.
Les paturons ont suffisamment de longueur avec une bonne orientation pour assurer des 
mouvements légers et élastiques. Les antérieurs ont un avant bras bien musclé, relativement long par rapport au canon. L’orientation des paturons est de 45 à 48°  par rapport au sol, et sans changement d’angle entre le pied et le sol.
Les postérieurs doivent montrer une bonne angulation entre les différentes parties avec une bonne flexion des jarrets pour des mouvements athlétiques ; le grasset est placé bien en avant, et bas sur le flanc avec la cuisse et la jambe bien musclées. La jambe est longue par rapport au canon. Les canons postérieurs sont perpendiculaires au sol quand la pointe du jarret et la pointe de la fesse sont en ligne. Les paturons des postérieurs ont un angle de 40 à 50° et sont en prolongation jusqu’au sol sans changement d’angle.
Les pieds sont maintenus courts mais dans la longueur la plus pratique pour ce cheval avec une longueur de pince qui permet une bonne angulation du pied jusqu’au talon dans une taille qui correspond au cheval.
 
MOUVEMENT : Le pas est naturel et avec une liberté naturelle, quatre temps  clairement définis et une foulée de longueur proportionnelle à la taille et la longueur des jambes. Le trot est une allure libre et active, en deux temps diagonal où les genoux et les jarrets sont synchronisés en hauteur, en souplesse et extension du mouvement.
Quand le cheval est vu de face au pas et au trot, il reproduit la correction de confirmation de ses allures. La conformation du Cheval Miniature Américain lui permet de trotter activement et librement en main ou en liberté, mais aussi à l’attelage.
 
AJUSTEMENT POUR LES JEUNES : Le corps d’un jeune en longueur et en épaisseur doit se remplir avec l’âge. Un jeune avec une conformation d’adulte n’est pas acceptable.
 
 
Charte des règles de bonnes pratiques à respecter quand on détient un Cheval Miniature :

 
 
Préambule :
 
 
Le cheval miniature mérite une attention particulière comme tous les chevaux. En effet, sa petite taille,son attractivité, et son caractère pourraient laisser penser aux acquéreurs peu avertis qu’il y aurait une certaine facilité à s’occuper de lui et qu’il peut se satisfaire de conditions de vie distinctes de celles de tout équidé de grande taille. Cette situation est potentiellement source de maltraitance, même si cela est bien souvent involontaire. Ce document a pour objet de sensibiliser tout propriétaire d’un cheval miniature sur le fait qu’il s’agit d’un cheval à part entière et qu’il doit être placé dans des conditions compatibles avec ses besoins physiologiques et comportementaux.
Les informations ci-après ont pour objet d’apporter des repères importants pour garantir des conditions de vie adaptées aux besoins de ces petits chevaux.
 
 
1. Conditions de vie et d’élevage
 
 
- Le cheval miniature, comme tout équidé est fait pour vivre en extérieur. Il peut aussi être amené à passer une partie de son temps à l’intérieur. Lorsqu’il est mis en boxe, ce doit être dans des bâtiments adaptés et le moins souvent possible.
- C’est aussi un animal grégaire et qui supporte mal la solitude. Il est recommandé de prévoir, à proximité, la présence un autre animal (ex : autre cheval, âne, …)
 
 
A l’extérieur ou en stabulation libre
 
 
- Il est nécessaire de prévoir un abri ou plusieurs abris naturels ou artificiels dans chaque parcelle (4 m2 par cheval).
- Les clôtures doivent être sécurisées et entretenues, les fils barbelés sont formellement proscrits. Elles doivent être adaptées à la taille des chevaux.
- Chaque parcelle doit disposer de son point d’eau, propre et renouvelée régulièrement.
 - Les crottins doivent être retirés au moins une fois par mois -I l convient de veiller à ce que les chevaux ne subissent pas les excès de froid et de chaud, d’humidité et de soleil.
- Prévoir des zones ombragées, haies, arbustes, arbres ( prévention des insectes, du soleil, du vent etc…).
- La Surface minimum est de 2000 à 3000 m2 par cheval.
- Les lieux clos en zone urbaine (maison, garage, balcon, cour bétonnée..) sont à proscrire.
 
 
A l’intérieur
 
 
- L’écurie ou le bâtiment d’élevage doit être adapté, sécurisé, propre et entretenu.
- Une surface minimum de 4m² est nécessaire pour un boxe, 7m2 sont recommandés pour un box de poulinière.
- Chaque boxe doit disposer de son point d’eau, propre et renouvelée régulièrement.
- Il convient de prévoir une sortie quotidienne d’un minimum d’½ journée dans un paddock si possible herbeux d’une surface minimum de 500m².
 
 
2. Entretien
 
 
Alimentation :
 
 
- Le régime de base est de l’herbe et/ou du foin à volonté,  au minimum deux repas matin et soir de 250 g chaque repas. L’avoine est proscrite. Des compléments minéraux sont conseillés. Les aliments riches en protéines (plus de 1 UFC/kg) sont proscrits en raison notamment du risque de fourbure.
- L’herbe et le foin sont indispensable à raison de deux kilo par jour pour un cheval de 100 Kg(l’équivalent d’une bonne brassée)
- La ration doit être équilibrée, adaptée à l’âge, à l’activité, à la physiologie et à l’état corporel deschevaux.
- Il est totalement proscrit de sous alimenter un cheval dans le but d’interrompre sa croissance dans un but à finalité esthétique.
- Les régimes sans foin et hyper protéinés ne doivent pas être utilisés. Pour les chevaux amenés à participer à des concours, des régimes spécifiques peuvent être envisagés sur le conseils devétérinaires ou professionnels.
- Il importe de procéder à une vérification dentaire régulière du cheval ( environ tous les 2 ans) et de faire intervenir un vétérinaire dentiste si nécessaire.
- Vermifuge : doit être réalisé à chaque changement de saison ( à adapter en fonction de la zone géographique avec votre vétérinaire )
- Entretien des pieds : le curage des pieds doit être régulier et le pareur doit intervenir au minimum tous les 3 mois.
- Vaccinations : Tétanos et grippe une fois par an (+ rage si renards) et rhino pneumonie vivement conseillée pour l’élevage. A faire réaliser par un vétérinaire. Il est recommandé de tenir une fiche de soins1 par cheval consignant tous les soins effectués par le propriétaire et toutes les interventions effectuées par les professionnels de santé.
 
 
3. La reproduction
 
 
- Veiller à mettre à la reproduction des chevaux qui sont dans le standard de la race (cf. règlement du Registre français du cheval miniature2 ).
- Veiller à ne pas mettre à la reproduction des femelles de moins de 3 ans et des mâles de moins de 2 ans.
- Les croisements consanguins sont à proscrire.
 
 
4. Le sevrage
 
 
- Le sevrage du poulain ne se fera qu’a partir de son 6ème mois révolu mais il peut être effectué beaucoup plus tard. Prévoir une alimentation adaptée au poulain en croissance (prendre conseil auprès de son vétérinaire).
 
 
5. Formalités administratives
 
 
- Veiller à suivre les procédures et les délais liés aux déclarations (saillies, naissance), à l’identification et à la détention des chevaux.
Pour plus de renseignements et effectuer les démarches en ligne, se connecter sur le site de l'IFCE

 
Les déplacements :
 
 
- Veiller à ce que les déplacements s’effectuent dans les meilleures conditions possibles de durée, de distance, d’itinéraire, de qualité de conduite et de halte (toutes les 4 ou 5 heures afin de vérifier l’état des chevaux), en utilisant des matériels et des véhicules adaptés et homologués (rampe d’accès, ventilation). La conduite doit se faire sans brutalité, de telle sorte à ne pas compromettre la stabilité et l’équilibre des chevaux (prévoir une heure de récupération par 100 km effectué).
 
 
6. Exercice et travail du cheval miniature
 
 
- Le travail et l’exercice sont salutaires pour le cheval miniature. Ce dernier peut être manipulé et habitué à l’homme dès son plus jeune âge.La présentation en concours de type modèles et allures est accessible aux jeunes de moins de trois ans.
- Pour les activités de travail (trec en main ou attelé, longues rênes, puissance, dressage, maniabilité etc.), l’animal doit être adulte donc âgé de 3 ans révolus.
- Dans tous les cas, des matériel adaptés à sa taille doivent être utilisés.Les actes de maltraitances dans le travail sont à proscrire, cela comprend également les abus liés à la préparation pour les concours, traduisant des comportements irrespectueux tels que tontes abusives, outils de sudation, régime excessif hyper-protéiné… etc. Quelque que soit l’utilisation, il est rappelé que les produits dopants sont interdits par la législation.
Descontrôles anti dopage pourront être conduits à l’occasion d’évènements.
- Un cheval miniature adulte peut éventuellement être monté ou bâté dès lors que sa charge ne dépasse pas 1/3 de son poids et qu’il est tenu en main par un adulte au licol. Il peut également être attelé dès lorsque sa charge ne dépasse pas les 100kgs et en terrain plat.
 
 
***Avoir un ou des chevaux miniature(s) nécessite de pouvoir leur accorder du temps et de la disponibilité.
Leur santé et leur bien être en dépendent.
 
 
1 Modèle disponible auprès de l’Association Française du cheval miniature (AFCM)
2 disponible sur le site de l'IFCE.
 
 
Pour toute question complémentaire, les associations spécialisées peuvent vous apporter des informations et conseils avisés :
 
 
- AFCM : Association Française du Cheval Miniature : 
- IFCE : Institut Français du Cheval et l'Equitation