Les Minis du Nobel - Elevage de Chevaux Miniatures Américains - AMHA
             
Un mini ! Pourquoi faire ?
 
Vénus (AMHA) et Nuage (Percheron) en reprise de dressage aux longues rênes à Latrappes (2012)
 
La plupart du temps, quand je parle de mes Chevaux Miniatures Américains, la question qui revient le plus fréquemment, Mais que faites-vous avec ces chevaux puisque personne ne peut les monter ?
 
 
Et oui, à quoi peuvent-ils servir si ce n'est tondre le jardin dans lequel on les aura installé ?
 
D'abord à donner et à recevoir beaucoup d'amour, à créer une relation de confiance et à tisser des liens affectifs comme n'importe quel animal.
Ensuite, ils apportent les mêmes satisfactions qu'un cheval normal sans que l'on ait l'appréhension de l'imposante masse qui peut faire peur à certaines personnes ou qui impressionne petits ou grands.
Golden Boy du Pouticayre classé 3ème en reprise d'attelage au concours d'Uzès en 2010.Enfin, un Cheval Miniature peut travailler comme un grand si ce n'est qu'on fera du dressage aux longues rênes, qu'on fera de l'obstacle en courant à côté de lui, et qu'on l'atélera à une petite voiture (car il faut savoir qu'un Cheval Miniature tracte l'équivalent de 2 fois et demie son poids).

Le gros avantage avec les Minis Chevaux, c'est que l'on garde une excellente forme physique puisque l'on "galope" à ses côtés et non plus sur son dos.



On peut également promouvoir la race en participant à des concours de modèles et allures qui sont spécialement conçus pour les Chevaux Miniatures par différentes associations.

Bulle Haras du Pin 2 - AMHA

Lolo et Bolero 3 - AMHA
 








Boléro du Nobel en concours d'obstacles au
        Haras du Pin - Juillet 2013                                                                                                                                     Bulle du Nobel en                                                                                                   concours  Modèles et Allures au
                                                                                          Haras du Pin - Juillet 2013